Le musicien Amateur

MAO : Quels plugins choisir ?

Partager

Version réduite de l’article en podcast-vidéo sur YouTube :

Une des premières choses que vous avez faite après avoir installé votre logiciel MAO est certainement d’avoir enregistré une piste, et d’y mettre des effets.

Histoire de voir ce que la bête a dans le ventre.

Du coup, vous avez pioché dans votre liste de plugins inclus, et découvert la puissance du concept.

Cela donne envie d’en installer une multitude.

Que faut-il installer ?

Est-ce que ça vaut le coup d’investir ?

Le bon format

Quand on débute, on choisit souvent ses plug-ins après avoir choisi le reste.

Dans ce cas, il faut les choisir dans le format compatible avec votre logiciel : VST, RTAS, AAX ou AU.

Certains plugins se déclinent en plusieurs formats, mais pas tous.

Si vous avez une idée précise de ce que vous voulez acheter, vérifiez bien cette compatibilité, à la fois par rapport à votre logiciel, mais aussi votre système d’exploitation.

Par commodité, j’utiliserai le terme VST pour éviter de répéter à chaque fois tous les formats.

Les 2 types de VST

Les plug-ins en musique se divisent en 2 groupes :

  • les VST d’effets,
  • et les VSTI ou instruments VST.

Effets VST

Télécharger des effets VST est utile si vous ne vous contentez pas de ce qui est fourni avec votre logiciel. Testez d’abord ceux que vous avez.

Il en existe vraiment de toutes sortes :

  • EQ,
  • compresseur-limiteur,
  • expander-gate,
  • delay,
  • reverb,
  • chorus,
  • distortion,
  • simulateurs d’amplis,
  • vocoder,
  • etc

En bref, tous les effets possibles et imaginables !

Ils peuvent reproduire des effets de machines analogiques. Ils sont du coup bien moins chers que le matériel hardware.

Ils peuvent aussi être complètement originaux.

Les VSTI

L’installation de VSTI transforme votre ordinateur en synthétiseur.

Vous pourrez ainsi jouer de tous les instruments avec votre clavier MIDI.

Les instruments modélisés

Certains sont des modélisations d’instruments, c’est-à-dire que ce sont des algorithmes qui tentent de reproduire le son des instruments acoustiques.

D’autres reproduisent le son des synthétiseurs analogiques.

Et enfin, certains vous proposent de nouvelles sonorités.

Avantage : ils prennent peu de place sur votre disque dur.

Inconvénient : ils utilisent beaucoup de ressources de votre ordinateur.

Les instruments samplés

Des VSTI utilisent des samples.

Dans ce cas, on vous fournit des fichiers beaucoup plus gros, en téléchargement ou sur DVD.

Cela peut prendre facilement des dizaines de gigas.

Ainsi vous pourrez jouer avec le son produit par des instruments prestigieux.

Mais tous les samples ne se valent pas.

Un des facteurs importants de qualité d’un instrument samplé est la plage de vélocité.

Pour une expression correcte, l’instrument doit répondre pleinement au jeu du musicien pour être réaliste.

Les valeurs de vélocité de la norme MIDI vont de 1 (signal le plus faible) à 127 (signal le plus fort).

L’idéal serait donc 127 samples différents pour une même note. Bien évidemment, il n’en est rien et on définit donc des plages.

Par exemple un sample de 1 à 10, un autre de 10 à 20.

C’est souvent ce qui va faire la différence de prix et la qualité du VSTI.

L’autre différence sera les conditions d’enregistrements des samples, les micros utilisés, le lieu des prises, le prestige de l’ingé-son, etc.

À l’heure actuelle, tous les instruments sont proposés. Cela va de l’orchestre classique entier au piano, en passant par les tous instruments rocks.

Avantage : ils utilisent moins le processeur.

Inconvénient : cela prend beaucoup de place sur un disque dur, et il faut que ce disque soit rapide. Je vous conseille d’en utiliser un autre que celui de votre système principal pour cette raison.

Gratuits ou payants ?

Nombre de VST sont gratuits, et certains sont même de bonne qualité. Il suffit de taper « VST gratuit » sur internet pour s’en rendre compte.

Pourquoi investir dans des VST payants ?

Il y en a à tous les prix, souvent (mais pas toujours) liés à la qualité.

Si vous recherchez un instrument samplé correctement, il est normal que cela ait un coût.

Une bonne modélisation d’effet demande aussi de grandes ressources et compétences.

L’investissement peut être utile, mais s’il vous plaît ne vous y précipitez pas…

Faites vos armes avec ce que vous avez, éduquez vos oreilles.

Essayez ensuite des versions d’essais et écoutez la différence.

N’investissez que si ça vaut le coup.

Les cartes et périphériques

À signaler aussi qu’il existe des cartes informatiques ou des périphériques externes à intégrer sur votre ordinateur.

L’avantage est que c’est la carte qui effectue les calculs des VST et non votre processeur.

Cela augmente donc les capacités de votre système.

UAD (voir la rubrique pour aller plus loin en-dessous de l’article) et WAVES proposent des systèmes et des effets de ce type.

Dans ce cas, il faudra sortir votre porte-monnaie. Mais ce sont des effets de qualité professionnelle.

Attention, vérifiez bien si votre ordinateur est compatible (thunderbolt, PCI-e, etc).

Surtout, si vous optez pour cette solution, attendez les promotions de fin d’année, elles sont très intéressantes !

N’ayez pas la frénésie des plugins.

Au début, on télécharge tout, on fait joujou, et finalement on s’y perd.

Il vaut mieux avoir 1 ou 2 bons outils de chaque sorte et les maîtriser, plutôt qu’une liste gigantesque. Trouvez ceux dont les sonorités vous plaisent, et laissez tomber les autres.

Si votre temps est limité, passez-le à comprendre le principe du mixage plutôt que d’essayer 50 compresseurs aux différences minimes.

En situation, utilisez ce que vous connaissez plutôt que d’essayer les effets les uns après les autres à l’aveugle, et finalement être bloqué et indécis.

Vous serez beaucoup plus efficace.

© Tous droits réservés https://lemusicienamateur.fr/

Aller plus loin

Pas donnés, mais voici les plugins UAD : le top du pro ! Certains effets sont fournis avec le matériel, il faut activer le matériel et acheter les effets sur le site UAD (lien ici). Ce sont les cartes ou interfaces UAD qui gèrent les calculs des effets : cela épargne les ressources de votre ordi.
Les puissances de calculs sont liées au nombre des processeurs. Ainsi, la SOLO sera moins puissante que la DUO, elle-même moins puissante que l’OCTO.

Tout d’abord les interfaces audio USB (fonction carte son), pour vos prises de son et effets :


Il existe ensuite les carte PCIe à installer dans l’ordinateur, et les satellites en USB (également Thunderbolt). Perso, j’utilise la UAD-2 QUAD en PCIe.


Articles connexes :


 

Partager
2

Commentaires

  1. carcenac de torné  avril 18, 2020

    l’universal audio DSP UAD-2 Satellite quad usb et bien je suppose qu’il faut acheté une carte son externe parce que ce qu’avec la carte son du Pc portable ce n’est pas super .

    répondre
    • Ludo LeMusicienAmateur  avril 18, 2020

      Bonjour,
      En effet, la carte son intégrée dans un portable est bien souvent trop limitée pour la MAO.
      Pour ma part, j’aime bien les cartes Scarlett Focusrite.
      À bientôt !

      répondre

Ajouter un commentaire