Autour de la musique

Comment s’organise une scène de concert ?

Peut-être que vous n’avez pas encore fait beaucoup de scène, et que vous ne savez pas exactement comment cela s’organise avec un ingé-son sur place.

Rassurez-vous, dans cette vidéo, je vais vous montrer 2 scènes différentes pour vous montrer tout ça. Ainsi, vous saurez à quoi vous attendre.

Vous verrez que les 2 scènes sont assez semblables, et que ce qu’on vous demande sera toujours à peu près la même chose.

C’est parti !

0

Comment réaliser une fiche technique pour vos concerts ?

Version vidéo de l’article sur YouTube :

Génial !

Vous venez d’apprendre que vous allez jouer sur une grande scène, avec une énorme sono, la totale.

Vous êtes fin prêt à mettre la patate et à prendre plaisir dans un grand espace et avec du matériel digne de ce nom.

Puis, l’organisateur vous demande votre fiche technique.

Kesako ?

Nous allons voir maintenant l’utilité de cette fameuse fiche technique, et comment la rédiger. Et en plus, vous verrez que je vous ai mâché le travail.

C’est parti !

Une fiche technique, mais pourquoi donc ?

Lorsque vous jouez dans des cafés ou des restos, bien souvent la question ne se pose pas.

Vous vous placez de sorte à faire rentrer tout le monde sur un timbre poste. Ça devient un vrai jeu de Tetris 3D, on empile le plus possible pour gagner de la place.

En général, vous réglez vous-même votre son, vous faites au mieux à grands coups de compromis pour avoir le meilleur son possible.

Par contre, sur une grande scène, vous aurez plus de liberté. Mais vous devez réfléchir au préalable à votre disposition de scène (aspect visuel et confort).

Les emplacements de chacun doivent avoir été décidés AVANT le concert.

Vous devez aussi savoir que le jour du concert, vous travaillerez avec des techniciens. Ils vous sonoriseront, et ne vous connaissent pas forcément.

Dans ce cas, on comprend évidemment l’utilité de la fiche technique. Elle va les aider à préparer et installer le bon matériel. Tout le monde gagnera un temps fou, sans parler du stress.

La disposition sur scène

Évidemment, la disposition de scène doit impérativement figurer sur la fiche technique. Et ce pour plusieurs raisons :

  • les techniciens pourront installer le matériel de chacun au bon endroit (DI box, retours, etc…)
  • les éclairagistes pourront aussi configurer leurs projecteurs,
  • si vous êtes plusieurs groupes à vous succéder sur la scène, un support visuel aidera aussi à déplacer le matériel de chaque groupe et à le réinstaller rapidement.

Il n’y a pas vraiment de règle pour se placer, cela relève plus du bon sens. Je ne me rappelle pas avoir déjà vu de batteur devant un chanteur…

Vous devez tenir compte du jeu de scène que vous voulez offrir à votre public, et aussi de la répartition sonore.

Si un de vos camarades joue très très fort, éloignez-vous de lui !

Votre confort sur scène est absolument primordial. Il conditionnera la qualité de votre prestation. Il est impossible de jouer convenablement si vous êtes gêné. Oh, vous pourrez toujours jouer correctement, mais votre expressivité va en prendre un coup.

A contrario, j’ai aussi connu beaucoup de musiciens vite gênés. Ils ne supportaient pas beaucoup d’entendre les autres. À mon avis, ce sont des personnes qui jouent très souvent seul.

Vous ne serez jamais dans les mêmes conditions sonores que dans votre salon. Apprenez à vous écouter parmi vos camarades.

Les retours de scène

Faites attention aux retours partagés.

Il se peut que vous soyez dans l’obligation de le faire parce qu’il n’y a pas assez de HP, ou pas assez d’AUX sur la table. Dans ce cas, je vous conseille de séparer les instruments qui jouent dans la même plage de fréquence.

Sinon, vous risquez un effet de masquage et vous aurez un brouhaha inaudible.

L’aspect visuel

En musique live, l’aspect visuel est extrêmement important. Le public est là pour vous VOIR JOUER.

Essayez de trouver une disposition qui permet de voir tout le monde correctement. Cela n’est évidemment possible qu’avec un certain espace disponible.

Un piano (exemple pris complètement au hasard, vous vous en doutez 🙂 ) est souvent placé de sorte qu’on puisse voir le jeu de la main droite.

Petite remarque en passant : méfiez-vous aussi des différences d’emplacements par rapport à votre local de répet’. Cela peut vous troubler, notamment pour les repères visuels. Par exemple si vous voyez le dos du chanteur à la place de sa tête…

Entraînez-vous donc dans ces dispositions lors de vos filages.

La fiche technique

Enfin, cher lecteur, on en arrive à la fameuse fiche technique…

Que devez-vous y indiquer ? Quelques conseils :

  • la taille de votre espace scénique minimum,
  • l’emplacement de chacun schématisé sur un plan, en symbolisant les différents instruments,
  • s’il faut des praticables pour la batterie et le clavier,
  • le matériel utilisé par chacun (instruments, amplis…),
  • la façon dont doit être sonorisé chaque instrument ou chanteur(euse) : micro, DI, line out d’amplis, mono/stéréo, nombre d’entrées nécessaires sur la console de mixage, etc.
  • Nombre de retours et de circuits de retours indépendants, et comment les placer,
  • comment placer les retours ou ear-monitoring (si tu as le temps, cher lecteur, tu peux aller voir mon article Voulez-vous VRAIMENT investir dans le ear-monitoring ? en cliquant ici),
  • les prises de courant nécessaires,
  • toute autre remarque utile…

Tant qu’on y est, vous pourrez donner si nécessaire dans le dossier des indications diverses qui peuvent avoir leur importance. Par exemple, si vous avez une allergie à signaler pour le catering, etc.

Fiche pré-remplie

Voici une fiche pré-remplie que vous pourrez utiliser. Il vous suffit de la compléter.

Vous aurez bien compris qu’il suffit de remplacer les XXXXX par vos propres données…

Pour la télécharger, cliquez sur le format choisi :

Vous avez donc maintenant tout ce qu’il faut pour réaliser votre fiche technique.

Petit avertissement : ce n’est pas parce que vous l’avez rédigée qu’elle ne doit plus être modifiée. Avec le temps, vous vous disposerez peut-être différemment, ou utiliserez du nouveau matériel.

Mettez votre fiche à jour constamment, n’imprimez pas 1 000 exemplaires du premier coup.

Petit avertissement n°2 : ce n’est pas parce que vous n’avez pas de grande scène prévue que vous ne devez pas remplir de fiche. Commencez à y réfléchir, faites-en une dès maintenant !

Pourquoi ?

Cela permettra d’une part de ne pas être pris de vitesse, et surtout de discuter et débattre de certains points le plus tôt possible.

Tous les groupes n’ont pas forcément une entente extraordinaire, et l’ego peut commencer à se sentir chez certain (JE joue devant, JE veux 3 retours pour moi…)

Enfin, cela fixera vos idées même pour les petites scènes.

Vous aurez réfléchi à tous ces problèmes, et vous tenterez de vous rapprocher le plus possible de votre configuration idéale. La fiche pourra aussi vous être utile comme une liste de matériel à ne pas oublier, et chacun pourra participer à son installation.

Maintenant, à vous de jouer, téléchargez la fiche et commencez à la remplir !

© Tous droits réservés https://lemusicienamateur.fr/

Articles connexes :


2

L’authoring : la dernière étape pour réaliser un DVD pro !

Version vidéo-podcast raccourcie de l’article sur YouTube :

Réaliser un DVD ou un Blu-ray : qu’est-ce que l’authoring ?

Votre film ou vos clips sont terminés ?

Une bonne chose de faite.

Vous pensez avoir fini ?

Non, car maintenant, il va falloir les mettre sur un DVD (ou un Bu-ray).

Et il faut quelque chose de sérieux. De beaux menus, un disque bien structuré, des bonus…

Bref : un truc qui a de la gueule.

Comment faire ?

L’authoring est l’étape qui consiste à finaliser votre DVD.

Vous y réunirez :

  • votre film,
  • vos diaporamas s’il y en a,
  • vos bonus, cachés ou non,
  • vos menus,
  • création de chapitres…

Tout ceci se fait grâce à un logiciel d’authoring. Il en existe une multitude.

Lire la suite →

0

Voulez-vous VRAIMENT investir dans le ear-monitoring ?

Version vidéo de l’article sur YouTube :

Vous voulez investir dans le ear-monitoring ?

À vue de nez, ça a l’air super pratique.

Faible volume sur scène.

On entend tout le monde correctement.

On peut se déplacer où on veut et le son reste top.

Oui, mais…

Voici mon avis, qui n’engage que moi…

Avant d’investir, il est bon de savoir à quoi vous vous exposez.

Lire la suite →

0

Quels CD ou DVD vierges acheter pour vos masters ?

Support-03-1440

Version réduite de l’article en podcast-vidéo sur YouTube :

Enfin, votre mixage et votre mastering sont terminés.

Vous allez pouvoir envoyer votre CD ou DVD à l’usine de pressage.

Mais là, il ne faut pas vous louper.

La moindre erreur de gravure sera dupliquée des centaines ou des milliers de fois, selon le nombre d’exemplaires pressés.

Et le fruit de vos efforts finira à la poubelle.

Et votre argent avec.

Lire la suite →

0

Comment réaliser un site internet de musicien qui marche ?

ENR-MIDI-1440

Photo extraite d’un clip de ma chaîne YouTube Ludo Mus, à visiter ici !

Version réduite de l’article en podcast-vidéo sur YouTube :

Votre musique devient sérieuse. Il va falloir maintenant s’attaquer à la com.

Les réseaux sociaux sont certainement efficaces, mais ne suffisent pas.

Il vous faut votre propre site internet.

Il sera votre vitrine.

Comment l’installer ? Que faut-il y mettre ?

Les sites de musicien qui marchent possèdent tous quelques éléments incontournables.

Je vais vous les exposer ici.

Je ne peux pas vous garantir que vous aurez des milliers de visites par jour…

Mais si votre site contient tous les éléments présents ici, vous serez bien parti.

Lire la suite →

0

Comment presser et dupliquer vos CD, DVD, Blu-ray ? L’étape finale !

Duplication-pressage-1440

Version réduite de l’article en podcast-vidéo sur YouTube :

Dans des articles précédents, nous avons vu :

Il est temps maintenant de vous parler de l’étape finale : la duplication et le pressage.

Étape vitale.

La moindre erreur sera multipliée par le nombre de copies…

Afin d’éviter que la tension monte, voici la procédure.

Lire la suite →

0
Page 1 of 2 12