Le musicien Amateur

Comment réaliser un site internet de musicien qui marche ?

Partager

ENR-MIDI-1440

Photo extraite d’un clip de ma chaîne YouTube Ludo Mus, à visiter ici !

Version réduite de l’article en podcast-vidéo sur YouTube :

Votre musique devient sérieuse. Il va falloir maintenant s’attaquer à la com.

Les réseaux sociaux sont certainement efficaces, mais ne suffisent pas.

Il vous faut votre propre site internet.

Il sera votre vitrine.

Comment l’installer ? Que faut-il y mettre ?

Les sites de musicien qui marchent possèdent tous quelques éléments incontournables.

Je vais vous les exposer ici.

Je ne peux pas vous garantir que vous aurez des milliers de visites par jour…

Mais si votre site contient tous les éléments présents ici, vous serez bien parti.

Que faut-il inclure dans votre site ?

Il doit montrer le plus précisément votre musique.

Vous devez y mettre figurer dès la page d’accueil :

  • des photos,
  • éventuellement des vidéos (évidemment de bonne qualité audio et vidéo, pas filmés à l’arrache avec un téléphone),
  • vos liens vers les réseaux sociaux,
  • votre style,
  • vos influences,
  • vos prochaines dates de concerts,
  • un player avec quelques titres phare.

Le player


Le site Zimbalam, en plus de distribuer la musique sur les différentes plateformes de téléchargement, vous propose un player.

Ainsi, si vous avez sorti votre CD en numérique par leur intermédiaire, vous pourrez inclure ce player dans votre site.

Vous pourrez même le configurer et y insérer votre bio, vos news, vos vidéos, etc.

Ils disposent même d’une application mobile Zimbalam qui vous permettra d’actualiser ces champs où et quand vous voulez.

Ceci dit, à l’heure où j’écris ces lignes, cette application ne fonctionne plus dans mon cas. Heureusement le player fonctionne bien. Il dirigera même le visiteur vers les plateformes de téléchargement pour acheter votre album.

Si vous n’êtes pas chez Zimbalam, il y a d’autres solutions gratuites.

Nous verrons ci-dessous comment installer un site WordPress, et il vous suffira d’y ajouter un plugin gratuit pour la lecture de vos fichiers.

Prévoyez dans votre site un endroit destiné aux organisateurs.

Mettez-y votre presse-book et votre fiche technique de concert. 

Comment installer un site internet ?

Pour faire un site, vous avez plusieurs solutions.

Vous pouvez utiliser des solutions toute faites, quasiment clé en main, sur des plateformes du genre Wix.

Ces sites sont souvent gratuits pour les fonctions de base.

Mais je trouve qu’il y a mieux.

Pour ma part, j’ai opté pour des sites dont je suis entièrement propriétaires.

Il est très simple à l’heure actuelle de la faire.

Et surtout, vous êtes entièrement libre de vos contenus.

Vous devez savoir que des divergences d’opinions peuvent entraîner la fermeture de votre site.

Ces solutions vous coûteront moins de 50 € par AN.

Cela revient à 2 cafés par mois… et un petit peu plus d’efforts à fournir, mais rien d’insurmontable.

Pour ce prix :

  • on héberge votre site,
  • on vous loue un nom de domaine bien à vous (comme celui sur lequel vous êtes : https://lemusicienamateur.fr/),
  • vous avez des adresses emails personnalisées du type xxxxx@votredomaine.fr

Pour ce faire, j’ai choisi OVH (https://www.ovh.com/fr/).

La procédure pour créer un site ou un blog dépasse le cadre de cet article, et surtout d’autres personnes l’ont très bien expliquée avant moi !

Vous trouverez toutes les explications dans cette vidéo qui m’a beaucoup aidée au début : lien ici.
Elle figure sur le site Blogueur Pro à cette adresse : 
http://blogueur-pro.com/installer-blog-professionnel

Mais vous savez quoi ?

Le plus grand secret des sites de musiciens qui marchent n’est pas là…

The secret

Le but premier de votre site est de nouer des contacts avec vos visiteurs, de leur donner envie de vous suivre et de développer votre fanzine.

Si quelqu’un arrive sur votre site, aime votre musique et même achète votre CD (c’est déjà bien parti jusque là !), cela ne signifie par forcément qu’il continuera à vous suivre.

Pourquoi ?

Les gens sont occupés.

Ils passent du temps à lire, regarder la télé, discuter sur les réseaux sociaux, et que sais-je encore.

Il faut les contacter, les impliquer.

Prenons votre exemple.

À mon avis, lorsque votre groupe préféré sort un CD ou donne un méga concert, vous êtes en général au courant bien avant sa sortie.

Comment la nouvelle est-elle parvenue à vos oreilles ?

La com.

Si c’est un grand groupe, vous l’avez appris grâce à des pubs. À moins que vous ayez les moyens de Johnny pour de la pub, impossible à suivre.

Les réseaux sociaux ?

Pas mal. Mais il faut que votre audience soit connectées quand il faut pour suivre votre actualité.

Mais il existe un moyen bien plus performant.

Attention, le secret, c’est maintenant… Roulements de tambour :

Les emails.

C’est la base.

Les communications à l’heure actuelle se font essentiellement par email.

Savez-vous que le taux de clics sur les emails est nettement supérieur à celui des réseaux sociaux ?

Oui, nous n’ouvrons pas tous nos mails.

Oui, il y a des spams.

Mais, cela reste quand même le moyen le plus efficace.

J’en reviens à votre exemple.

Vous avez peut-être été mis au courant des sorties CD grâce à des sites de vente. Amazon, vous le savez bien, envoie des mails avec des produits recommandés d’après votre historique d’achat.

Vous avez peut-être été mis au courant grâce à une newsletter de l’artiste, ou de son fanzine.

Grâce aux emails, vous pourrez même tentez de rendre vos fans ambassadeurs dans son entourage ou sa localité.

Attention !

Il faudra bien gérer vos envois.

La première règle sera d’éviter le spam.

C’est bien beau, tout ça, mais comment obtenir ces emails ?

Vous avez certainement, en surfant sur le web, qu’une multitude de sites de toutes sortes proposent un cadeau en échange de votre adresse mail.

C’est cette stratégie qu’il vous faudra adopter, mais sans être agressif.

Vous avez remarqué, puisqu’on parle en toute transparence, que ce site comporte ce genre de capture.

Il y en a une sur le côté de cette page, et vous avez eu une « pop-up » qui est apparue automatiquement après quelques secondes sur ce site.

Évidemment, ces fenêtres se contrôlent de façon entièrement automatique, de même que les envois d’emails.

Comment doit-on procéder concrètement ?

Il faudra utiliser ce qu’on appelle un auto-répondeur.

Il en existe beaucoup, par exemple Aweber, Mailchimp, etc.

Pour ma part, j’utilise SG-Autorépondeur (http://sg-autorepondeur.com/).

Il a l’avantage d’être entièrement en français, et propose des fonctions très intéressantes.

Il y a une période d’essai gratuite, et ensuite vous payez en fonctions du nombre de vos contacts. Le forfait de base est à moins de 10 € par mois, c’est-à-dire le prix d’une pizza. Je ne fais pas de pub, mais c’est un investissement nécessaire pour croître.

Si cela vous intéresse, les tutoriels du site sont bien faits. Je vous conseille d’aller y faire un petit tour…

Une fois inscrit, vous créez une liste de contacts. Puis vous créez un formulaire. Vous pourrez ainsi les insérer dans votre site.

En échange d’une adresse mail, vous pouvez proposer par exemple un titre gratuit en téléchargement.

L’autorépondeur renverra un mail que vous aurez rédigé au préalable. Dans ce mail, vous insérerez un lien vers une page cachée de votre site, qui contiendra elle-même le lien de téléchargement de votre chanson.

Franchement, je vous assure, cela n’a rien de compliqué !

Vous obtiendrez ainsi ce qu’on appelle une mailing-list. Vous pourrez ainsi envoyer votre newsletter à tous vos contacts.

Les formulaires

Le seul petit hic des autorépondeurs, c’est que leurs formulaires ne sont pas toujours très élégants. Si le cœur vous en dit, il existe des plugins payants qui vous permettent d’avoir des popups tip-top.

Par exemple, le plugin Thrive leads est très efficace. Pour une petite centaine d’euros, vous pourrez l’installer sur tous vos sites. L’investissement peut être utile si vous voulez augmenter votre taux de conversion.

Taux de conversion ? Kesako ?

C’est le pourcentage du nombre d’inscrits par rapport au nombre de visiteurs.

Il augmentera avec la confiance de vos fans.

On entre ici dans un domaine marketing, mais finalement c’est ce dont vous avez besoin.

Autre paramètre important : la légalité


Attention à la légalité de votre site !

Vous devez obligatoirement y faire figurer les 3 éléments suivants :

  1. Vous devez vous déclarer à la CNIL pour pouvoir collecter les adresses mails (https://www.cnil.fr/).

Faites figurer le numéro de la déclaration sur votre page de capture si vous voulez, cela peut mettre votre public en confiance.

  1. Vous devez avoir une page « Mentions légales ».

Voici la liste des mentions obligatoires ici : https://www.service-public.fr/professionnels-entreprises/vosdroits/F31228

  1. Vous devez avertir vos visiteurs si vous utilisez des cookies.

Les cookies sont des éléments qui s’installent dans les navigateurs. Ils ne sont pas forcément mauvais. Si votre site en utilise vous devrez le mentionner.

Par exemple, à la première connexion sur ce site, vous avez vu une petite fenêtre d’avertissement. J’ai utilisé le site https://cookie-script.com/ pour cela. Ce site, comme d’autres, propose de le faire gratuitement.

On vous fournit du code qu’il suffira de copier dans votre site.

Autres ajouts utiles, mais non obligatoires


Il y a plein de choses que vous pouvez ajouter sur votre site, comme Google Analytics par exemple qui vous servira à visualiser le trafic de votre site.

Une fois inscrit, vous mettez un morceau de code dans votre site, et Google pourra comptabiliser les visiteurs. Vous aurez aussi une multitude d’informations statistiques, comme la durée des visites, les pages les plus visitées, etc. C’est vraiment du lourd.

Vous pouvez ajouter aussi le pixel Facebook.

Sur le site, dans le gestionnaire de publicités, vous trouverez cette option.

Il s’agit encore une fois d’un morceau de code à coller dans votre site.

À quoi sert-il ?

Il traque les visiteurs.

Facebook peut ainsi savoir quels sont les inscrits chez eux qui vous visitent.

L’intérêt ?

Vous pourrez leur envoyer des publicités par exemple.

Vous voyez que j’aborde ces choses très rapidement ici. Je vous donne ici les directions de base afin de vous faire gagner du temps. Il y a de quoi faire !

On rentre dans un univers extrêmement vaste, qui n’est plus la construction d’un site de musicien.

Cela devient du marketing.

Vous voyez ?

Une fois votre site « de base » installé, vos possibilités deviennent énormes suivant vos objectifs. C’est en fait un univers très vaste qui s’ouvre à vous, si vous aller loin.

Mais tout d’abord, gardez en tête l’idée des emails.

Ne vous contentez pas de celles capturées sur votre site.

Demandez aussi les adresses des personnes qui sont intéressés par votre musique lors des concerts, et dans toute situation qui se présente à vous.

C’est parti, cliquez sur le lien vers OVH : https://www.ovh.com/fr/

Bon site et bon courage !

© Tous droits réservés https://lemusicienamateur.fr/

Aller plus loin

Lien vers SG-Autorépondeur : http://sg-autorepondeur.com/
C’est celui que j’utilise, il a plein de fonctions intéressantes, et tout ça en français s’il vous plaît !

Articles connexes :


 

Partager
0

Add a Comment