Le musicien Amateur

Quel logiciel utiliser pour réaliser une pochette pro ?

Partager

Version vidéo de l’article sur YouTube :

Votre CD est fini ?

Gravé sur un CD master de qualité ?

Donc prêt à être envoyé à l’usine de pressage.

Mais qu’en est-il de la pochette ?

Il faut bien l’habiller, ce CD !

Pour cela, il vous faudra utiliser un logiciel graphique.

Le plus célèbre d’entre eux est sans aucun doute Adobe Photoshop.

Même s’il peut sembler compliqué pour quelqu’un qui ne connaît pas ce genre de logiciel, cela reste la référence.

Par contre, il est payant…

L’investissement vaut-il le coup ?

J’adore la photo et l’infographie. Cet outil est donc un incontournable, et je l’utilise souvent.

Mais VOUS ?

Posez-vous la question.

Si vous comptez progresser, retoucher vos photos de famille ou que sais-je, l’investissement est utile.

À l’heure actuelle, cela fonctionne par abonnement.

Libre à vous de prendre un mois de temps-en-temps, le lien est ici : http://www.adobe.com/fr/products/photoshop.html

Il y a d’ailleurs des tarifs préférentiels pour les enseignants.

N’oubliez pas qu’il vous faudra quand même un petit moment pour maîtriser la bête.

Mais pour débuter, ou tout simplement pour avoir un logiciel gratuit, il existe PhotoFiltre et PhotoFiltre Studio. Il présente les fonctionnalités de base.

Il existe aussi en version payante, pour moins de 40€ à l’heure où j’écris ces lignes.

Quelque soit le logiciel que vous choisissez, il faut qu’il prenne en charge les calques. C’est indispensable pour concevoir une pochette.

Lorsque vous envoyez votre CD pour pressage ou gravure, on vous fournit souvent des gabarits.

Un premier pour la pochette et un second pour l’image sur le rond du CD.

Mais ils sont au format Photoshop (.psd).

S’ils ne sont pas fournis, il y a souvent une charte graphique en PDF qui spécifient les caractéristiques que doit avoir votre illustration.

Par exemple, il faut :

  • une dimension précise,
  • des marges de sécurités (5 ou 10%), une zone qui risque de ne pas être imprimée,
  • souvent être à 300 dpi,
  • au format CMJN (Cyan, Magenta, Jaune, Noir) à ne pas confondre avec le RVB (Rouge, Vert, Bleu) en général utilisé par les appareils photos numériques.

Certaines usines acceptent le format psd, mais pour d’autres il faudra fournir un TIFF.

Je vous indique ces informations courantes, parce qu’il faut que votre logiciel prenne en charge ces paramètres.

Malheureusement cela dépend de ce que votre usine demande.

Votre logiciel devra aussi gérer l’incrustation des textes, indispensable pour les titres et les mentions légales.

Ce court article vente les mérites de Photoshop.

C’est juste parce qu’il fait tellement autorité qu’il est quasiment incontournable.

C’est vrai qu’il existe d’autres solutions, mais celle-ci risque de poser le moins de problème car elle est utilisée partout.

En plus, vous trouverez une quantité astronomique de tutoriels pour maîtriser la bête.

À commencer par ceux-ci, que j’ai conçus pour les musiciens qui veulent concevoir leur pochette :

Bon visionnage.

© Tous droits réservés http://lemusicienamateur.fr/

Partager
0

Ajouter un commentaire