Le musicien Amateur

Comment choisir votre piano numérique ? Ces petits détails qui comptent…

Partager

Piano-01-1440

Photo extraite d’un clip de ma chaîne YouTube Ludo Mus, à visiter ici !

Version vidéo de l’article sur YouTube :

Connaissez-vous mon autre blog lesfousdupiano.fr ? Pour tout savoir sur le piano, cliquez ici !

Vous êtes décidé à investir dans un piano numérique.

Il existe de très nombreux modèles, et le choix est difficile.

D’autant plus que cela représente un réel investissement.

Comment choisir votre piano ?

De bien nombreuses fois on m’a posé cette question. Que ce soient des adultes pianistes ou des parents d’enfants qui voulaient commencer le piano.

Beaucoup sont séduits par les attraits du piano numérique par rapport au piano acoustique : pas d’accordage, bouton de volume, nombre de sonorités, transport plus facile, prise casque (surtout pour les parents qui subissent !!!) et le prix.

Dans cet article, je ne vous donnerai pas de modèle particulier à acheter, mais plutôt les indications à prendre en compte pour choisir un piano convenable à votre usage.

En effet, un même modèle sera parfait pour un pianiste, mais complètement injouable pour un autre.

Difficile de se choisir un instrument, surtout un clavier.

Méfiez-vous des commentaires sur les forums, cela peut être des vendeurs ou des constructeurs qui se font de la pub par ce moyen.

Première question à vous poser :

Quel usage ?

Le principal est de définir votre objectif musical.

Vous ne prendrez pas le même modèle si vous restez dans votre salon ou si vous faites de la scène par exemple.

Si c’est pour avoir une multitude de sons, alors il vous faudra plutôt partir sur un synthétiseur.

Pour jouer du piano, avec des sons de piano, et un vrai toucher de piano, alors il vous faut un piano numérique.

Dans ce cas :

  • prévoir un piano 88 touches (comme les acoustiques),
  • prévoir un toucher lourd, ou au moins semi-lourd (et non léger comme les synthés),
  • connaître la polyphonie,
  • nombre de prises casque nécessaires,
  • savoir s’il reste à la maison, ou s’il faudra le transporter (répétitions, concerts…). Cela jouera sur le poids et l’amplification.

Voyons en détail ces facteurs.

88 touches

Les vrais pianos ont 88 touches.

Beaucoup de modèles de début de gamme ont seulement 76 touches. Cela peut suffire à certains usages, mais certainement pas à tout le monde.

Je vous conseille donc un modèle de 88 touches afin de pouvoir tout jouer.

Le toucher

Le toucher peut être lourd, semi-lourd ou léger.

À mon avis, c’est le point le plus important à prendre en compte.

Un vrai piano aura un toucher lourd. Changer cela est très perturbant.

Un semi-lourd peut faire l’affaire. Vous gagnerez peut-être un peu en vélocité de jeu, mais c’est différent d’un vrai piano, vous êtes averti.

La polyphonie

La polyphonie est le nombre de sons que vous pouvez entendre en même temps.

Vous allez me dire :

On n’a que dix doigts

du coup on ne peut pas appuyer sur plus de 10 touches à la fois,

du coup pas besoin d’une polyphonie de plus de 10.

Hé bien non !

Il faut penser à la pédale de sustain.

Elle sert à maintenir le son des notes, tant que la pédale est enfoncée. On se sert énormément de cette pédale.

Si vous manquez de polyphonie, lorsque vous appuyez sur votre pédale le temps d’un long arpège par exemple, vous allez toujours entendre les notes sur lesquelles vous appuyez, mais celles jouées avant s’arrêteront.

Raté, l’effet sustain !

Prévoyez une polyphonie d’au moins 64 (c’est un minimum).

Amplifié ou non ?

Si l’instrument reste à la maison, on peut prendre un modèle amplifié, avec éventuellement un meuble autour.

La contrainte, cette-fois, sera celle du poids.

Ayant dû transporter mon premier piano numérique de 44 kg sur scène à chaque concert, je devais à chaque fois me faire aider.

Hé oui, tout le monde n’est pas Musclor.

Pour bouger, un clavier non amplifié sera plus léger, sans meuble autour bien sûr.

Prévoyez aussi dans ce cas un pied métallique, capable de supporter le poids du piano, souvent entre 20 et 25 kg.

Pour sonoriser votre clavier non amplifié, vous pouvez consulter l’article Choisir votre ampli clavier/piano numérique : ce que le vendeur ne vous dira pas forcément…, ici.

Sinon, vous pouvez toujours utiliser votre prise casque.

Combien de prises casque ?

Certains modèles ont 2 prises casque.

Cela est bien pratique pour :

  • faire écouter sa musique à quelqu’un sans gêner les autres,
  • mais aussi et surtout à jouer au casque à 4 mains.

À prendre en compte…

Autre solution : le clavier-maître

Le budget monte très vite pour ces instruments.

Il y a une autre possibilité : acheter un clavier-maître.

Le nombre des touches est très variable selon les modèles.

Le principe : aucun son ne sort de l’instrument, il commande des modules de sons externes.

Vous allez me dire : « Du coup, il faut acheter en plus un module de sons… »

Hé oui !

Mais on peut en trouver à tous les prix.

Des neufs très chers, des neufs moins chers et des occasions.

Privilégiez toujours le toucher de votre clavier.

Si les sons sont mauvais, vous pourrez toujours ajouter un autre module de sons en MIDI.

Par contre si le toucher est mauvais, vous le subirez jusqu’à l’achat d’un autre modèle.

À l’heure actuelle, quasiment tous les claviers électroniques peuvent jouer le rôle de clavier maître avec les connectiques MIDI ou USB. Si vous voulez explorer plus tard de nouveaux horizons…

Les prix

Si c’est pour débuter, pas forcément besoin d’acheter un modèle à 2 000 € (sauf si vous êtes certain d’aller au fond des choses à long terme).

Il existe maintenant des pianos numériques dans les 500 € pour débuter correctement.

Mais attention : après quelques années de pratique, il faudra investir dans un modèle de meilleure facture.

Personnellement, j’utilise principalement deux marques : Yamaha et Kawai.

En grande marque, vous avez aussi Korg et Roland.

La marque Clavia propose de bons modèles, mais sont assez onéreux.

Le toucher des Yamaha est sympa. Par contre attention : j’ai joué longtemps sur un P80 (un peu ancien aujourd’hui) dont l’usure a fait que les touches ne remontaient plus correctement. J’ai parfois un jeu un peu violent (rock’n’roll), mais quand même ! J’en ai utilisé 3 à ce jour, et même problème…

À déconseiller !

C’est un défaut du modèle, et j’imagine (j’espère…) que cela a été corrigé dans les nouvelles versions.

Du coup, à l’époque, je suis parti chez Kawai. Très agréable à jouer, et à ce jour aucun problème d’usure.

Pour la maison, la série des Yamaha Clavinova est sympa (attention : les premiers modèles ont seulement 76 touches, à éviter).

Voici ci-dessous un petit fichier excel ou PDF à télécharger et à compléter.

Il pourra vous être utile pour comparer les caractéristiques importantes des pianos, qui ont retenu votre attention. Cela vous aidera à finaliser votre choix.

Téléchargez ici le PDF comparatif de pianos numériques

Housse souple ou dure ?

Si vous compter transporter votre piano, vous aurez besoin d’une housse ou d’un flight case (caisse en dure).

La housse est pratique grâce à la bandoulière à mettre sur vos épaules, mais éviter d’empiler d’autres choses dessus.

Le flight case est génial pour le transport.

Ce qu’il faut savoir :

  • c’est très lourd, peut-être même trop pour une personne,
  • on peut y mettre des roulettes,
  • les mousses à l’intérieure doivent être découpées sur mesure,
  • cela prend de la place dans le garage !

Vous connaissez maintenant les paramètres importants à examiner pour choisir votre instrument.

Je ne le dirai jamais assez : c’est votre usage qui conditionnera votre achat.

Je vous ai mis quelques modèles sympas en-dessous de l’article.

Première étape : consultez les caractéristiques des modèles et remplissez le PDF.

© Tous droits réservés https://lemusicienamateur.fr/

Offert par mon blog lesfousdupiano.fr :

Comment jouer grâce aux accords et enrichir votre jeu ?

Apprendre les accords, toute la théorie pour les construire et comment les mettre en pratique grâce à un exemple concret. 62 pages de guide et 2h15 de vidéo, avec partitions et playbacks.

Mettez votre prénom, votre email, et cliquez sur le bouton

En soumettant ce formulaire, j'accepte que mes informations soient utilisées uniquement dans le cadre de ma demande et de la relation commerciale éthique et personnalisée qui peut en découler.

Pour connaître et exercer mes droits, notamment pour annuler mon consentement, je consulte la politique de vie privée en cliquant ici
Aller plus loin

Quelques références de pianos numériques.
Pour la scène, j’utilise le Kawai MP4, ancêtre du MP7 ci-dessous.
J’avoue que quand je s’rai grand et que j’aurai les moyens, je m’offrirai le Nordstage !



Articles connexes :


 

Partager
3

Commentaires

  1. Kariger  août 3, 2018

    bonjour ..
    et bravo pour votre site !!

    auriez-vous la gentillesse de partager votre avis ..
    j’ai la possibilité d’acheter un Kawai ES4 qui n’a guère servi ..
    je trouve son clavier franchement séduisant . touché à mon sens supérieur ..
    pensez-vous que ce type d’instrument reste compétitif par rapport à des moyens de gamme
    comme Yamaha P45 ou 125 . ?
    il est équipé d’une prise usb ancien modèle .. mais là je devrai pouvoir utilisé un adaptateur ..
    existe-t-il des applications qui pourraient tourner via un iPad sur cet ancien modèle .. ?

    merci et bien à vous >Denis

    répondre
    • Ludo LeMusicienAmateur  août 3, 2018

      Bonjour,
      Je n’ai jamais touché le ES4. Je vais donc donner mon avis par rapport à Kawai et Yahama.
      De ce que j’ai essayé, le toucher Yamaha est plus lourd que celui de Kawai. C’est une histoire de goût. Pour ma part, j’apprécie les 2.
      En ce qui concerne les sonorités, vous aurez toujours la possibilité de brancher un module de sons via MIDI le jour où vous voulez faire évoluer votre clavier.
      Pour les applications via iPad, j’avoue ne jamais en utiliser. Il faudrait consulter les notices en ligne des claviers.
      Si ce sont les fonctionnalités MIDI qui vous intéressent, cela devrait de toute façon fonctionner via un ordinateur.
      À bientôt,
      Ludo

      répondre
      • kariger  août 6, 2018

        merci : )

        répondre

Ajouter un commentaire