Le musicien Amateur

Choisir votre ampli clavier/piano numérique : ce que le vendeur ne vous dira pas forcément…

Partager
Photo extraite d’un clip de ma chaîne YouTube Ludo Mus, à visiter ici !

Version réduite de l’article en podcast-vidéo sur YouTube :

Connaissez-vous mon autre blog lesfousdupiano.fr ? Pour tout savoir sur le piano, cliquez ici !

Lorsque vous jouez sur un piano numérique de scène, aucun son ni aucune vibration ne sort de votre instrument.

Quelle nouvelle…

Évidemment, cela paraît évident, mais c’est une chose qu’un pianiste formé ou habitué à un piano acoustique ressent tout de suite.

En fait, très peu d’instruments ne produisent aucun son directement. Un guitariste ou un chanteur ne connaît pas cette sensation, leur instrument ou leur corps vibrant un minimum.

Cela rend le choix de l’ampli clavier encore plus important. L’intégralité du son, des vibrations, bref tout ce qui nous fait KIFFER, en sort.

Quel ampli clavier choisir ?

Je me suis posé cette question comme vous.

Il me fallait un ampli qui assurait en répet’ et un minimum sur scène, comme retour.

Cela évitait ainsi de se repiquer sur la console en répet, ne disposant pas de système de retour indépendant dans ce cas de figure.

Je jouais de 2 claviers : un piano numérique, et un orgue Hammond XB-1 sans cabine Leslie.

N’y connaissant pas grand chose, j’ai acheté un ampli avec 2 entrées. Bien que cet ampli fonctionne toujours très bien (un Peavey) après des années de bons et loyaux services, je m’en suis très souvent plaint.

Voici donc certaines choses à prendre en compte pour votre achat, afin de ne pas commettre d’erreurs !

 

La coloration du son

Le son d’un ampli est coloré, il réagit différemment suivant la gamme de fréquence jouée.

Pour les amplis guitare, c’est pareil. C’est d’ailleurs l’une des raisons qui motive le choix d’une marque par rapport à l’autre.

Or, le piano (88 touches) joue sur une large bande de fréquence. L’amplitude est plus large que sur un synthé à 3 octaves par exemple. Les fréquences restituées par l’ampli ne correspondaient pas à un rendu naturel.

Du coup, et je ne retrouvais pas le son neutre de mes années de pratique de piano acoustique, ou même de l’écoute au casque.

A contrario, mon ampli est bon et aurait très bien pu convenir à un autre type de clavier, et donner un super son !

Comment remédier à ce problème ?

Avant votre achat, évaluez la gamme de fréquences de votre instrument. Pour ce faire, regardez la tessiture, c’est-à-dire l’écart entre la note la plus basse et la note la plus haute. Ensuite vérifiez que la courbe de réponse de l’ampli correspond à cette plage de fréquences.

Prévoyez même un peu plus large, notamment à cause des harmoniques dans les aigus.

Une autre option…

Si vous êtes à la recherche d’un son neutre, préférez une bonne enceinte amplifiée, type Behringer par exemple, comme celle-ci.

J’utilise souvent ce système, très polyvalent. Aussi sympa comme ampli que comme retour, puisqu’il dispose d’une position inclinée.

À ce sujet, méfiez-vous. Vérifiez bien que vos connectiques sur l’enceinte ne sont pas pliées, sinon retournez-le dans l’autre sens.

S’il vous faut plusieurs entrées, achetez, ou faites-vous offrir, c’est encore mieux, une petite table de mixage.

En plus, suivant votre modèle, vous pourrez aussi envoyer votre signal mixé par vos soins sur le système de sono principal.

Le problème des multiples entrées

Mon ampli, je vous l’ai dit, possède 2 entrées séparées. Et là encore, attention !

Malheureusement, les potards d’équalisation sont communs pour les 2 entrées.

Vous vous doutez bien qu’un piano se s’équalise pas du tout de la même manière qu’un orgue…

Cette considération m’était totalement étrangère à l’époque, ne commettez pas la même erreur.

Comme beaucoup de débutants à l’époque, je m’entends encore dire :

« 2 entrées, trop bien !

Avec le piano, je pourrai brancher un micro chant, et même une guitare ! »

Vous risquez d’être sacrément déçu du son de votre voix à travers votre ampli…

La puissance

Quel puissance faut-il pour un ampli clavier ?

C’est en général la première question qu’on me pose…

Mais, vous l’aurez remarqué, j’en parle en dernier.

La puissance coûte cher, pèse super lourd, et franchement pas nécessaire tant qu’on en a assez.

Avoir le sourire quand on entend le clavier par dessus tout avec un potard uniquement à 2, je trouve ça bête.

On a souvent, c’est humain, envie de mettre la grosse patate de son, et on achète une méga-bête.

Si c’est uniquement pour répéter ou être repiqué sur scène en DI en utilisant le link vers votre ampli, un 80 watt suffit largement, sauf si évidemment vous jouez à des volumes à vous rendre sourd à 30 ans.

Les gros amplis sont lourds. Si vous répétez ou donnez des concerts plusieurs fois par semaine, et que vous n’êtes pas Musclor non plus, évitez de vous trimbaler un poids lourd de plus…

De plus, un ampli donnera son meilleur rendement, son meilleur son lorsqu’il fonctionne à un certain régime. D’où le bouton Power dimension que l’on retrouve sur certains modèles.

power-dimension-2-1500

Vous aurez remarqué que c’est un ampli guitare sur la photo.

Vérifiez bien ces éléments lors de votre achat.

Prévoyez plutôt la qualité sonore plutôt que la puissance.

Je vous conseille de bien définir votre usage.

Dans tous les cas, n’ayez pas comme moi à l’époque une confiance aveugle envers le vendeur.

Vous savez, à l’époque lointaine, très lointaine des magasins de musique…

© Tous droits réservés https://lemusicienamateur.fr/

Offert par mon blog lesfousdupiano.fr :

Comment jouer grâce aux accords et enrichir votre jeu ?

Apprendre les accords, toute la théorie pour les construire et comment les mettre en pratique grâce à un exemple concret. 62 pages de guide et 2h15 de vidéo, avec partitions et playbacks.

Mettez votre prénom, votre email, et cliquez sur le bouton

En soumettant ce formulaire, j'accepte que mes informations soient utilisées uniquement dans le cadre de ma demande et de la relation commerciale éthique et personnalisée qui peut en découler.

Pour connaître et exercer mes droits, notamment pour annuler mon consentement, je consulte la politique de vie privée en cliquant ici

Pour aller plus loin


J’utilise rarement mon ampli. Je branche mes claviers sur une petite table de mixage (afin de faire l’équilibre entre eux), et je balance tout ça dans cette enceinte amplifiée :

BEHRINGER B212D ENCEINTE AMPLIFIEE 12 BEHRINGER B212D ENCEINTE AMPLIFIEE 12″ 550 PGM, 350W RMS POUR FACADE / RETOUR (LA PIECE)
Piano-02-1440
Partager
6

Commentaires

  1. René Aouizerate  juillet 14, 2018

    merci. c’est clair et précis.

    répondre
  2. René  février 8, 2020

    Bonjour Ludo,
    Très bon cet article, avec le plein de bons conseils.
    As tu rédigé un article sur le matériel home-studio sur ce site ou sur les fous du piano ?
    A bientôt.
    René

    répondre
    • Ludo LeMusicienAmateur  février 8, 2020

      Bonjour,
      Merci pour votre commentaire.
      Tout ce qui concerne le home-studio et les enregistrements se trouve sur le site lemusicienamateur.fr.
      Les Fous du Piano est uniquement consacré au piano.
      À bientôt !

      répondre
  3. J-B  mai 28, 2020

    Oui, on trouve assez peu de conseils sur les amplis sur internet, finalement. D’ailleurs je vois assez de pianistes fonctionner avec un ampli portable. Merci !

    répondre
    • Ludo LeMusicienAmateur  juin 30, 2020

      Bonjour,
      C’est vraiment un problème pour nous les pianistes. Le spectre de fréquence des amplis étant parfois limité, on a des surprises.
      À bientôt !

      répondre

Laisser une réponse à René
Cliquez ici pour annuler la réponse